Meschac Gaba

Meschac Gaba développe sa propre vision du monde faite de collages conceptuels qui confère à son univers une immédiateté qui ne renvoie à aucune géographie ni à aucune origine. La double lecture de ses objets insolites doivent la traduction d’une réalité de la société africaine urbaine aujourd’hui, qui rêve de consommation Bling Bling et fait fabriquer ses tresses en Chine. Interrogeant l’identité, la différence culturelle et les rapports post-coloniaux, le travail de Meschac Gaba utilise la peinture à la sculpture, l’installation à l’objet recyclé et la maquettes perruques étonnantes. Meschac Gaba joue une partition subtile entre fiction et réalité, détournements et invention reprenant à son compte ce que disait Boris Vian en exergue à « l’Écume des Jours » : « cette histoire est vraie puisque je l’ai inventée d’un bout à l’autre. »

Exposition du 2 Novembre 2013 au 5 Janvier 2014

Vieille Charité 2 rue de la Charité 13002 Marseille

http://bit.ly/1e3U6XD

ImageImageImageImage

Perruques Mava (Musée d’art de la vie active) 2010-2011 Cheveux artificiels tressés, pièces en métal, bustes de mannequin

Image

Archéologie contemporaine, 2003 table en verre, boules en résine, collages, divers éléments, logiciel interactif

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :