archive

Archives Mensuelles: mars 2014

Visages – Centre de La Vieille Charité – 2 Rue de la Charité, 13002 Marseille

Exposition du 21 Février au 22 Juin 2014

http://vieille-charite-marseille.com/

Image

Vik Muniz – Romy Schneider « Diamond Divas » 2004

Image

Martial raysse – La belle mauve 1962

Image

Marie Toyen – Le paravent 1966

Image

Arnulf Rainer – Autoportrait avec yeux et barbe 1987

Image

Astrid Kruse Jensen – Bus Stop série « imaginary reality » 2000

Image

Anton Räderscheidt – Autoportrait 1928

toutes les images sont issues de Google images

Publicités

Dans le cadre de la programmation 2014 du Cartel, Triangle France et le Chicano Studies Research Center à UCLA présentent ASCO and Friends : Exiled Portraits, la première exposition d’envergure en France d’ASCO, groupe d’artistes Chicano, actif à Los Angeles de 1972 à 1987.

Ayant pris toute son ampleur pendant le mouvement Chicano, le groupe pluridisciplinaire ASCO a eu recours à la performance, la photographie, le film, l’intervention urbaine et l’art public pour répondre aux inégalités politiques et sociales qui l’entouraient. ASCO, dont le titre signifie “nausée” en espagnol, s’est tout d’abord constitué autour des artistes Harry Gomboa Jr., Gronk, Willie F. Herrón III et Patssi Valdez avant d’intégrer un nombre fluctuant d’autres collaborateurs et d’amis parmi lesquels Diane Gamboa, Marisela Norte et Teddy Sandoval. Tout au long de la pratique diversifiée d’ASCO, le concept du portrait a fonctionné d’une manière « contre-intuitive » et transversale pour simultanément rejeter les systèmes d’effacement auxquels la communauté Chicano était soumise et créer des images documentant une situation d’exil urbain et d’invisibilité.
En se focalisant sur les travaux produits par le noyau du groupe, constitué des quatre membres fondateurs, cette exposition envisage les travaux conceptuels et expérimentaux d’ASCO du point de vue du portrait, de la communauté et de l’exil social, en explorant les dialogues visuels entre le groupe et d’autres artistes de la même génération et localité, dont Oscar Castillo, Cyclona, Jerry Dreva, John Valadez et Ricardo Valverde.

En réaction à l’absence d’imagerie liée à la communauté Chicano dans les médias, Asco s’est approprié les stratégies à l’œuvre dans le cinéma et a fabriqué des narrations alternatives par auto-documentation.
Ces images, construites et mises en scènes, sont empruntes d’une ironie certaine et sont mises en circulation dans le discours public, bien qu’étant créées à la périphérie d’une culture médiatique de plus en plus globalisée. Les travaux développés par ASCO ne revendiquent pas un espace neutre d’où les artistes pourraient proclamer une plus grande authenticité, se réapproprier des traditions perdues ou s’engager dans la représentation héroïque d’un peuple opprimé mais rebelle. Leurs images produisent en revanche un index répertoriant des mythologies individuelles au sein d’un ensemble inégal de relations de pouvoirs. Alors que cette ironie s’exprime différemment parmi les artistes du groupe et les amis avec qui ils ont collaboré, tous s’attachent à documenter quelque chose qui ne peut l’être : une politique et une poétique de l’effacement.

Dans leurs travaux, les artistes d’ASCO ont eu recours à la fois aux portraits publics et privés afin de construire des narrations fermées. Ils ont imaginé Los Angeles comme une toile de fond sur laquelle se documenter eux-mêmes et comme le terrain de performances. [ … ] Triangle France.

Exposition du 8 mars au 6 Juillet 2014
La Friche Belle de Mai, R+4, 41 rue Jobin 13003 Marseille
Du Mardi au Dimanche de 13h à 19h
Nocturne le dernier vendredi de chaque mois jusqu’à 22h.
 
Triangle France

Friche la Belle de Mai
41 rue Jobin
13003 Marseille

www.trianglefrance.org

Image

Asco – Decoy Gang War Victim, 1974 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr, tirage numérique/2014 250x375cm Courtesy Harry Gamboa Jr

Image

Asco – First supper (after major riot) 1974 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr tirage monté sur aluminium/2007 60,96×91,44cm Courtesy Harry Gamboa Jr

Image

Asco – Asshole mural, 1975 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr Tirage monté sur aluminium/2007 60,96×91,44cm Courtesy Harry Gamboa Jr

Image

John Valadez – Tacos ave.54 1978-1980 Tirage numérique sur papier archive/2013 59,69×39,37cm Courtesy de l’artiste et Robert Berman Gallery, Santa Monica

Image

____

Image

Harry Gamboa Jr – Skyscraper skin, 1980 Tirage argentique sur gélatine/2010 40,64×50,8cm Courtesy de l’artiste

Image

Ricardo Valverde – Asco’s day of the dead performance, termites y guerrero 1975 Photographie argentique 32,5x48cm Courtesy Esperanza Valverde et Christopher Valverde

Image

Ricardo valverde – Espie, 1975 Photographie noir et blanc 15,24×22,86cm Courtesy Esperanza Valverde et Christopher Valverde

Image

_____

Image

Gronk – NO Red desert, 1980 Tirage argentique sur gélatine 27,9×35,5cm Courtesy de l’artiste

Image

– Asco, Patssi Valdez receiving No movie award for best actress, 1976 Photographie couleur par Gronk tirage numérique/2014 40x60cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

– Asco, Sans titre (Patssi Valdez & Gronk), 1975 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr Tirage numérique/2014 40x60cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

– Asco, Sans titre (Performance et costumes par Patssi Valdez), 1975 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr Tirage numérique/2014 40x60cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

– Asco, Tumor hat (Siver & Gold), 1974 Patssi Valdez porte un costume conçu par Gronk Photographie couleur par Harry Gamboa Jr Tirage numérique/2014 40x60cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

Image

Asco – Fountain of Aloof(Willie Herron et Patssi Valdez), 1975 Photographie couleur par Harry Gamboa Jr Tirage numérique/2014 58,07×80,4cm Courtesy Harry Gamboa Jr et UCLA Chicano studies research center

Image

Ricardo Valverde – Dias de la muerte (paper fashion show) avec Diane Gamboa, 1983 Tirage argentique sur gélatine 28×35,5cm Courtesy esperanza Valverde et Christopher.J Valverde

Image

Ricardo Valverde – Teresa de paper (paper fashion show) 1982-1991 Tirage argentique sur gélatine réhaussé à la main, matériaux mixtes 28×35,5cm Courtesy Esperanza Valverde et Christopher.J Valverde

Image

– Asco, Portrait of Diane Gamboa 1983-1985 Photographie noir et blanc 17,7×25,4cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

– Chavez Raving, Cyclona, Gronk, Patssi Valdez 1981 Photographie noir et blanc 17,7×25,4cm Courtesy UCLA Chicano studies research center

Image

Asco – instant mural, 1974 Photographie par Harry Gamboa Jr Tirage argentique sur gélatine/2011 40,64×50,8cm Courtesy Harry Gamboa Jr

 

 

Wooden Shjips

Ripley Johnson : guitare, voix
Dusty Jermier : basse
Nash Whalen : clavier
Omar Ahsanuddin : batterie

Fondé en 2006 à San Francisco, le groupe Wooden Shjips est aujourd’hui une des références de la côte ouest américaine psychédélique. Après deux albums réalisés de manière artisanale et sortis chez Holy Mountain, le groupe se tourne ensuite vers le travail en studio et sort West chez Thrill Jockey en 2011, album notamment masterisé par Sonic Boom de Spacemen 3. Leur album le plus récent, Back to Land fait preuve d’une évolution apportant de nouveaux univers inspirés par le lieu de son enregistrement dans l’Oregon, tout en étant fidèles aux trames psychédéliques qui ont fait leur succès. Citant eux-mêmes comme influences l ‘approche free du groupe psychédélique japonais Les Rallizes Dénudés et la simplicité de Suicide ou du Velvet Underground, Wooden Shjips invite au grand voyage. Et pour leur unique date française de cette tournée, le groupe a choisi Marseille. (Grim/scène musicale de Montevideo, Marseille Fr)

http://www.grim-marseille.com/grim/GRIM.html

http://www.woodenshjips.com/

ImageImageImageImageImageImageImage