Écho Système, Exposition monographique de Gilles Barbier

« Entre sculpture, dessins, installations, l’oeuvre de Gilles Barbier est protéiforme : pions – personnages en résine de petite taille réalisés à son image – illustrant la multiplicité de son être, séries “Habiter la peinture” ou “Habiter la viande” qui intègrent des architectures anachroniques tantôt dans des oeuvres picturales classiques, tantôt dans des chairs animales, “lapsus” où la pensée de l’artiste s’incarne dans des bulles à la manière d’une bande dessinée… ironique, fantasmatique, politique, faisant feu de tout bois pour mettre à nu le désir enfoui, le travail mené par Gilles Barbier est imprévisible et inclassable.
Conçue en 2 parties, l’une sur un plateau de la Tour et l’autre au Panorama, l’exposition Écho Système propose un itinéraire dans 25 ans de création. »

Exposition du 29 Août 2015 au 3 Janvier 2016

Friche Belle de Mai, 41 Rue Jobin, 13003 Marseille

http://www.lafriche.org/content/%C3%A9cho-syst%C3%A8me

The Treasure room, Fourth stomach, 2012 gouache sur papier 4 éléments 140x250cm

Le monde en forme d’histoires tissées (version 2 – La Goutte) (détail), 2010 méthacrylate, encre indélébile, métal 210x130x130cm

The Falling of the Dice man (5), 2011 (détail) feutre Posca, crayon et collage sur calque polyester 2 éléments 112×105,2cm

Melting memories, 2007 gouache sur papier 140x250cm

Dead tree with plastic leaves, version 2, 2011 technique mixte 40x25x20cm

La Recette du Festin, 2013 crayon et Posca sur calque polyester 112x330cm

Guéridon au pied de porc, 2013 technique mixte 131x80x64cm

Habiter la peinture, 1992 impression couleur sur papier cartonné, gratté et crayonné 13x18cm

Affiches, 2006 (détail) tirage jet d’encre sur papier 70x55cm édition de 5

Head’s clubbing, 2013 résine teintée 96x73x30cm

Les Expériences secrètes du Docteur (détail)

La série appartient à la longue liste des projets inclassables de l’artiste. Comme souvent dans son travail, un point de départ presque anodin, l’obscure histoire d’un docteur ayant découvert le secret de l’immortalité, devient un pretexte à générer dessins, installations, sculptures ou vidéos. Grâce à ces différentes approches plastiques, l’artiste parvient à créer des récits aux multiples rebondissements, chaque pièce gardant à la fois son autonomie (créer la maquette d’un centre neurochirurgical à partir d’une chaise pour enfant, par exemple) tout en augmentant la complexité du scénario global.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :