archive

photographie

Les Rencontres de la Photographie d’Arles du 6 Juillet au 20 septembre 2015

https://www.rencontres-arles.com/Home

Martin Gusinde – Parade Kewanix, 1923

Issei Suda – Early works , 1970-1975

Sakiko Nomura – Another black darkness, 2009

Daido Moriyama – A Room, 2015

Stephen Shore – Uncommon places, 1973-1981

Stephen Shore – Winslow, 2013

Mathieu Chedid x Martin Parr – Expérience visuelle et sonore pour revisiter l’oeuvre de Martin Parr sur une création musicale originale de Mathieu Chedid.

Martin Parr – Grande-Bretagne, Angleterre, Cornouailles, Port Eliot house, 2006

Martin Parr – Japon, Tokyo, un cendrier dans le centre de Tokyo, 2000

Jean Donat – Ensemble de photographies vernaculaires ou l’on croise aussi bien des ours blancs que des adeptes du blackface.

Denis Darzacq x Swen Renault

Total records – La Grande Aventure des pochettes de disques photographiques.

Roxy Music – Country life, uk 1974 Photographie Eric Boman, Graphisme Nicolas de Ville

Franck Pourcel and his orchestra – James Bond melodies, Allemagne 1973, artiste photographie inconnu

Supersister – To the highest bidder, Pays-Bas 1971 Photographie William Reppel

Capability Brown – Voice, usa 1974 Graphisme Hipgnosis

Beauregard, Violletti & Ste Claire – En plein orgasme, France 1976 Photographie et Graphisme Daniel Poulin

Maurizio Cattelan & Pierpaolo Ferrari – Toilet Paper, uk 2013 Photographie Pierpaolo Ferrari Graphisme Maurizio Cattelan

-Montrose – Jump on it, usa 1976 Graphisme Hipgnosis

-Peter Gabriel – uk 1977 Graphisme Hipgnosis

Diana Ross – Silk Electric, usa 1982 Photographie et Graphisme Andy Warhol

Big Star – Radio City, usa 1974 Photographie William Eggleston

Boz Scaggs – Middle Man, usa 1980 Photographie Guy Bourdin

Kraftwerk – Allemagne 1970 Photographie Bern & Hilla Becher Graphisme Ralf Hûtter

The Raveonettes – Rarities/B-Sides, Danemark 2011 Photographies Todd Hido

David Bowie – Golden Years, Can you hear me, uk 1982 Photographie Masayoshi Sukita

Las Vegas Studio, images des archives de Robert Venturi et Denise Scott Brown, duo d’architectes précurseurs du Postmodernisme au début des années 1970.

Séquence d’images sur Upper Srip, en direction du nord, Las Vegas 1968 (détail)

Toit Terrasse de l’hôtel et casino The Mint, Las Vegas 1968

« The Big Duck » Fast Food en forme de canard sur l’autoroute de Long island, Flanders, New-York vers 1970

« Big Donut Drive-in » Los Angeles vers 1970

Enseigne Stardust, Las Vegas 1968

Thierry Bouêt – Affaires Privées

Cabine d’essayage, 6000€, Paris

Vends très belle cage faite sur mesure par l’atelier Devineau (qui travaille pour Chanel et Hermès) de dimension 1,90×1,60m pièce exceptionnelle, à voir absolument. Farida est gérante de boutique de luxe. Lorsqu’elle monte son affaire à Paris rue Charlot, elle fait appel aux conseil d’un décorateur. Pour la cabine d’essayage il lui montre des photos d’animaux sauvages dans des zoos. L’idée la séduit, la cabine sera une cage. Les clients en sont toqués au point de vouloir s’y faire emprisonner. Aujourd’hui la boutique est fermée et la cabine ouverte à toute proposition.

Pauline Fargue – Nul Jour

Delphine Chanet – Soda, 2015

Alex Majoli et Paolo Pellegrin – Congo

Ron Jude – Lick creek line

Publicités

John Deneuve – Spectre Normal – http://www.johndeneuve.com/

Partant de l’image mythique de Wonder Woman issue de la culture populaire des années 1970, John Deneuve détourne une image existante pour ajouter une touche « ubuesque » teintée d’humour et de dérision. Jouant avec les codes, elle dénonce la perte de repères et l’absurdité d’une société du spectacle dans laquelle les icônes dominent. Le fil conducteur de l’exposition est la fête foraine, ses sucreries et ses palais de glaces, liée à l’enfance et adaptées aux adultes. Mêlant photographies, installations, sculptures, sérigraphies et vidéo, jouant du spectre entre vérité et fiction, beauté et laideur, enfance et être adulte. Balade aux couleurs pop, magique et gourmande.

Exposition du 14 mai au 31 juillet 2015

Galerie du 5ème, Espace Culturel des Galerie Lafayette, St Ferréol, 40/48 rue St Ferréol 13001 Marseille

Série Ovaire Normal, 2015 tirage jet d’encre

WW on skins, 2015 Pyrogravure sur peaux

Pomme, 2015 Polystyrène, vernis, acrylique en collaboration avec l’Atelier NI, Marseille

Ali Mahdavi – immortels – http://ali-mahdavi.com/

Exposition du 15 mai au 25 juin 2015

Galerie Gourvennec Ogor, 7 rue Duverger 13002 Marseille

http://galeriego.com/liste-expositions.php?type=enc

Adjanis, 2013-2015 Photographie couleur contrecollée sur aluminium 20x15cm

Djanitchador, 2013-2015 Photographie couleur contrecollée sur aluminium 20x15cm

Djanenculé, 2014 Photographie couleur contrecollée sur aluminium 20x22cm

Le travail de Michèle Sylvander utilise principalement la photographie, mais recourt également à l’installation, le dessin ou la vidéo. L’autoportrait et la vie de famille y occupent une place centrale, à travers eux, elle affirme le point de vue selon lequel la proximité de l’expérience personnelle contient une certaine forme d’universalité. Michèle Sylvander a imaginé le parcours de cette exposition très spécifiquement pour entremêler une sélection d’œuvres déjà existantes à ses productions inédites. L’objet trouvé et l’archive sont mis à plat et détournés.

Dans le cadre de Destination Mars, 7è édition du Printemps de l’art contemporain- Comissariat Caroline Hancock

Exposition du 14 Mai au 11 Juillet 2015

Château de Servières, Atelier d’artistes de la Ville de Marseille
11-19 Boulevard Boisson 13004 Marseille

http://www.chateaudeservieres.org/

Un jour mon Prince viendra, 2012 tirage pigmentaire couleur sur canson photo satin 33x44cm Collection de l’artiste et de La Galerie Of Marseille

Hélicoptère, dos bleu, Album du Père, image anonyme 1950

Un monde presque parfait, 2002 Photographies issues d’une série de 10 images – 7 en couleurs 3 en noir et blanc) 120x120cm chacune marouflées sur aludibond et mise sous diasec Collection de l’artiste et de la Gandy Gallery

Dessin, 2012 image d’enfance n&b réhaussée en couleur à l’aérographe 21×29,7cm

30ème Festival international de Mode et de Photographie Hyères, 23-27 avril 2015

Tout le Programme : http://www.villanoailles-hyeres.com/hyeres2015/

Focus sur les expositions et la Photographie (non exhaustif)

Lorenzo Vitturi www.lorenzovitturi.com

Karl Lagerfeld – Villa Noailles 1995

Karl Lagerfeld – Three Worlds

Chanel Innovation, Collection Haute-Couture automne-Hiver 2014/2015

Charles et Marie-Laure de Noailles, une vie de Mécènes

Surréaliste attraction, Lobster in situ – Erik Halley (Chapeau d’Isabella Blow)

Vogue Juillet 1933

Marie-Laure de Noailles – Portrait de François-Marie Barnier 1967

Thomas Rousset (France) www.thomasrousset.com

Wawrzyniec Kolbusz (Pologne) ww.wawrzynieckolbusz.com

Filippo Patrese (Italie)

Sushant Chhabria (Inde) www.sushantchhabria.com

Polly Tootal (Grande-Bretagne) www.pollytootal.com

Avant de dire (je t’aime) Danse performance, Création 2013/2015
Un film en sept actes, pour douze interprètes.
Adapté à la scène sous différents formats.
Réalisation et chorégraphie : Niki Noves

‘Taryn Simon est une artiste américaine qui utilise la photographie, le texte et le design graphique pour produire une oeuvre politique. Le Jeu de Paume est le premier musée à lui consacrer une exposition monographique et présente 5 séries emblématiques de son travail.

Sa série la plus ancienne, The Innocents, pose la question de l’utilisation de la photographie dans le cadre de la justice : une photographie est-elle forcément du preuve de réalité ? Peut-on condamner quelqu’un sous prétexte d’une évidence photographique ? Elle  pose de nombreuses questions à travers un travail très narratif et étudié : ses autres séries sont tout aussi profondes, parlant au coeur, aux yeux et à l’esprit.’

Taryn Simon, Vues arrières, nébuleuses stellaire et le bureau de la propagande extérieure

Exposition du 24 Février au 17 Mai 2015

http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=2206

Jeu de Paume, 1 Place de la Concorde 75008 Paris

The Pictures Collection, (rear views) 2013

The Pictures Collection, (Chiaroscuro) 2013

Graffiti in the Potocari battery factory used as a barracks by Dutch UN soldiers and Bosnian serb soldiers after the fall of the Srebrenica enclave.

Playboy, Braille edition

 

Influencées par le constructivisme, le cubisme ou le surréalisme, les pratiques photographiques de la période des avant-gardes européennes de l’entre-deux-guerres ont conduit, à travers l’expérimentation avec le médium, à de nouvelles façons de voir, de connaître et de représenter le monde. Le travail photographique de Florence Henri s’inscrit pleinement dans ce climat d’euphorie créative, où la technologie, l’urbanisme ou le cinéma incarnaient, aux côtés de la photographie, l’esprit d’innovation et de progrès, mais aussi l’anticonformisme à l’égard de l’ordre visuel dominant.

Florence Henri, Miroir des avants-gardes (1927-1940) Exposition du 24 février au 17 Mai 2015

Jeu de Paume, 1 Place de la Concorde 75008 Paris

http://www.jeudepaume.org/index.php

Portrait, composition 1927-1928

Composition (Montage, industrie) 1929

Composition abstraite, 1928-1929

Columbia, 1931 épreuve gélatino-argentique d’époque collection particulière, courtesy Archives Florence Henri, Gênes

Composition, 1929 collage, épreuve gélatino-argentique découpée et collée sur papier

Portrait composition, Petro van Doesburg vers 1935

Nu (Femme aux jacinthes) 1930

Portrait composition, Cora, 1931

Femme au bord de la mer vers 1933 photomontage, épreuve gélatino-argentique d’époque

Composition nature morte vers 1933 photomontage épreuve gélatino-argentique d’époque

Autoportrait, 1938

 

‘Vers la fin de sa vie Balthus n’ayant plus la force de réaliser la pléthore de dessins préparatoires dont il avait besoin, il se bornait à photographier ses jeunes modèles avec un appareil Polaroïd. Après sa mort, sa fille Harumi et son épouse en ont retrouvé par loin de 1 800. Quelques-uns de ces clichés sont, pour la première fois, rassemblés ici.

Hormis La Jeune fille à la mandoline, point d’autres peintures de nymphettes à l’attitude équivoque dans la galerie. Quelques dessins, plusieurs esquisses et puis le Portrait de jeune fille en costume d’amazone (1932) et le merveilleux Portrait de Pierre Leyris (1932-33), ainsi que des paysages.’

Balthus Exposition du 14 janvier au 28 Février 2015

Galerie Gagosian, 4, rue de Ponthieu, Paris

http://www.gagosian.com/